Capture d’écran 2022-01-13 à 11.48.22.png

Éliane 
de Kerchove

Psychogénéalogiste (59)

Éliane, qui êtes-vous ? 

Je suis une grand-mère de 72 ans qui a eu la chance d'expérimenter beaucoup de choses : EMI, états modifiés de conscience, rebirth, décodage biologique, astrologie, psychogénéalogie, accompagnement en soins palliatifs… Bref, une vraie grand-mère, indigne et toujours en recherche !

 

À qui s’adresse la psychogénéalogie ?

Elle s'adresse à toutes les personnes qui ont envie de se libérer des influences familiales délétères. Ces influences impactent notre équilibre et notre qualité de vie, il se peut qu’elles impactent aussi la santé. Le bénéfice de la psycho généalogie est le même pour tout le monde, malade ou pas. 

Qu’est-ce que la psychogénéalogie ?

Le travail transgénérationnel repose sur des recherches concrètes sur les personnes qui peuplent notre arbre généalogique, à hauteur de 4 générations. Techniquement, j'aide mon client à écrire son arbre sur de grandes feuilles, et voir à qui il est relié, par le biais d'un tableau qui reprend les dates de naissance, de mariage, de divorce, de décès. Nous visitons ensuite l'arbre par thèmes : métiers, santé, argent, croyances, le rang dans la fratrie, répétitions, etc.

 

Positionner le vécu dans son contexte, permet de mieux le comprendre et abolit toute forme de jugement. Le travail permet au client de se libérer en rendant à chacun, « ce qui ne lui appartient pas ». En général, il sort d’un rendez-vous allégé et pacifié. Le plus grand bénéfice pour moi est que ce travail donne sens à la vie : comprendre ce qui s'est passé, donne du sens à ce qui se passe. Personnellement, je trouve insupportables les choses qui n'ont pas de sens.


Quel conseil donneriez-vous à une personne qui apprend qu’elle est malade ? 

Le seul conseil que j'aimerais lui donner est de suivre ce que sa petite voix lui dit.
Écouter son ressenti profond, oser se faire confiance, sans se laisser trop écraser par
« tous les bons conseilleurs »... Qui ne sont pas les payeurs !


Bonus de l’entretien, une petite phrase qu’Éliane a souhaité partager avec moi un jour de mai :


« C’est dans l’épreuve qu’on trouve les preuves »... 

Sandie Boulanger, 
Réflexologue, Sexothérapeute & Somatothérapeute