>

>

Yoga - Catherine Bouy

Catherine Bouy - Professeur de Yoga, de méditation & de Reiki (78)
 

Catherine, comment en es-tu arrivée à ce que tu fais ?
 
J’étais graphiste, très sportive. A 25 ans, j’ai perdu ma mère qui était tout pour moi : ma mère, mon amie, ma sœur… Dans la maladie elle s’était initi
ée à la spiritualité, j’étais rebelle et ne croyais en rien. Aux funérailles de ma mère. Je n’étais pas triste. Je me suis sentie guidée par une énergie qui n’était pas la mienne. En partant, ma mère nous a laissés un message : « faites le chemin vers votre cœur, je serai toujours là au fond de votre cœur ».

Mon mari qui était engagé dans une voie spirituelle m’a emmenée dans un centre de méditation. Et quand j’ai vu la photo du maître. J’ai vu la vérité et j’ai décidé de suivre ce chemin. Après je suis allée régulièrement en Inde, j’ai fait une formation de Yoga et de méditation.

J’ai continué car je réunissais mon côté sportif et ma spiritualité. Après un certain temps, je me suis dit que j’avais à rendre tout l’enseignement que je recevais. J’ai alors arrêté d’être graphiste et je suis devenue prof de yoga.


Quelle est ton activité aujourd’hui ?

J’ai été professeur de yoga Iyengar pendant 15 ans. J’allais faire des Ashram en Inde et aux US pour poursuivre mon chemin de guérison, avoir plus de pratique et d’ancrage. L’essentiel de la spiritualité est d’être dans l’accueil, la bienveillance, l’écoute et aussi la vigilance car même dans cet univers, voire surtout dans cet univers, il y a beaucoup de masques.

 

Aujourd’hui j’enseigne le yoga, avec discipline et rigueur. J’enseigne aussi le reiki, l’EFT qui est une forme de thérapie et aussi les massages ayurvédiques.


Quels sont les bienfaits de tout cela sur le corps et l’esprit, notamment pour une personne malade ?

Les postures de Yoga alignent le corps, renforcent la musculature et le système nerveux. Le yoga stimule les circuits d’énergie pour le sang, la lymphe. Il équilibre ou réactive. Après chaque séance, le corps vibre et la respiration a pris sa place. Les cellules pétillent. On ressent un bien être profond.

 

Le reiki c’est apprendre à vivre au quotidien avec l’énergie de vie. Apprendre à se connecter, à se servir de nos mains comme d’un réservoir d’énergie. Avec le reiki, on remonte l’énergie de vie. On se sent mieux moralement parlant. J’ai constaté à regrets que dès que la personne malade se sent mieux, elle arrête. C’est dommage car le reiki peut permettre d’ amener à la source du problème. C’est aussi apprendre à donner et recevoir. Notamment apprendre à recevoir. Apprendre à équilibrer le donner et le recevoir.

 

Le massage ayurvédique suit les circuits énergétiques pour enlever les blocages musculaires et émotionnels. Il draine et élimine les toxines de la peau. En plus, j’y amène un peu de reiki, qui permet à la personne massée de se sentir vivante. Mon intention est de remettre les gens alignés cœur, corps et esprit. Mon rôle est de réaligner le haut et le bas du corps en passant par le cœur. Les personnes se sentent connectées et recentrées. Le corps, c’est le présent et dans le présent tu n’as pas de pensée. Sauf la source de vie qui pulse.

Que recommanderais-tu à une personne qui a un cancer ?

La première chose serait de se demander ce qui ne va pas dans sa vie. Qu’est ce que son corps et son inconscient lui crient ? Que ne dit-elle pas ? Quelle est sa souffrance ? Notre corps est notre maître et il réagit car la personne est tellement mal que le corps apporte une solution de survie pour vivre.

 

La seconde serait d’aller consulter des thérapeutes pour apaiser les angoisses. Le reiki amène de l’énergie, redonne confiance…En complément des soins médicaux bien entendu.

Rejoignez-nous :

  • Facebook
  • LinkedIn
  • Twitter
  • YouTube

© 2019 Sophie Renard