>

>

Watsu - Caroline de Surany

Caroline de Surany - Auteure, Conférencière & ancienne blogueuse mode

 

Je suis motivée par l’envie de partager avec le plus grand nombre ma vision positive et bienveillante de la vie

Tu as opéré un changement de vie total en passant de la mode au bien-être ?

 

J’ai toujours eu le sentiment d’être une poupée posée dans la vie, une poupée qui ne devait pas faire de bruit…Jusqu’au déclic.

Alors que j’étais au festival de Cannes, logée au Martinez, habillée par Elie Saab, chaussée par Louboutin, invitée à toutes les soirées VIP. Coiffée et maquillée par L’Oréal. J’étais au top de ma vie de blogueuse, en train de devenir une « it girl ». Mais j’étais extrêmement malheureuse. Dans mes relations aussi j’étais toujours dans l’effort pour plaire aux autres. Je n’avais pas de vrais amis.

Comment as-tu changé de vie ?


Peu après, je suis partie en Inde faire un voyage en moto avec mon homme. J'ai pris un jean, deux T Shirts, un déo, une brosse à dents et des livres. Je me suis libérée du superflu. En rentrant, j’ai viré les trois quarts de mes vêtements.

 

Je me suis alors demandée ce que j’allais faire de ma vie. Je cherchais à lui donner du sens. J’ai choisi de travailler avec des marques qui fabriquent en France et qui ont le goût de la tradition, qui ne pensent pas qu’au profit et à l’image. J’ai aussi arrêté le blog. J’ai alors compris que j’avais travaillé dans la mode car ma mère ne faisait que du shopping et lisait des magazines. Elle ne s’était jamais intéressée à moi et je voulais qu’elle me voie.

 

Plus tard avons décidé avec mon homme d’aller vivre en Inde, à Pondichéry, car les gens y sont extrêmement spirituels. J’y ai vu une affiche pour une formation de Watsu. Le massage Watsu est un massage shia tsu dans l’eau, dans une piscine chauffée. J’ai passé les deux premiers niveaux. Dans l’eau toutes les émotions sortent, or, jusque là, je retenais toutes mes émotions pour plaire aux autres. Cette formation répondait à mon besoin du moment. Cela m’a fait découvrir la puissance du fait de faire du bien. Voir le visage des gens avant et après la séance. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à vivre. J’ai également lu un livre - The artist way. C’est un livre qui donne pleins d’exercices qui permettent de chercher en soi qui l’on est, en 12 semaines.

 

Plus tard, au cours d’un voyage à moto, Je me suis formée au Reiki et ai fait du Yoga. J’ai également suivi une formation de coaching par correspondance. Puis je suis rentrée à Paris où j’ai suivi une formation d’hypnose, et une autre de Naturopathie que je viens de finir. Une amie m’a invitée à la présentation d’un coach hyper connu dont j’ai trouvé le discours génial. C’est Max Piccinini, Il m’a coachée, et en 4 heures cet homme a changé ma vie. Il m’a fait ouvrir mon site internet devant lui. Je me suis donc lancée…

 

L’écriture serait-elle le point commun entre ta vie d’aujourd’hui et ta vie de bloggeuse mode ?

 

Oui, j’ai écrit une bande dessinée - Cultiver le bonheur pour les nuls – et là je travaille sur un livre, qui propose un programme d'exercices sur 12 semaines pour trouver le sens de sa vie.


Et en coaching comment travailles-tu ?

 

Je pose des questions que les personnes qui viennent me voir ne se sont jamais posées. Je les invite à changer de vision sur elles-mêmes. On retient bien plus nos défauts que nos qualités. Alors je les invite à positiver les reproches qu’elles se font. C’est apprendre à changer de point de vue sur qui on est et ce que l’on fait. Les gens viennent souvent me voir pour changer de travail. Alors que souvent ce sont les conditions de travail qui affectent leur bien-être et parfois il suffit juste de changer de vision voire de changer de poste pour être mieux.

 

J’invite aussi la personne à reconnaître ses valeurs, à identifier ses propres besoins.

Par exemple, si ma valeur est la liberté, et mon besoin principal est d’avoir des défis et des challenges. Si je vais dans une grosse boite dans laquelle je n’ai pas de liberté et suis coincée dans des horaires, je ne peux pas bien le vivre. A l’inverse, si ma valeur principale est l’équilibre, la tranquillité et mon besoin est la sécurité, alors je serai extrêmement heureux dans le même cas.

 

Quels conseils donnerais-tu as une personne qui tombe malade ?


Essayer de comprendre d’où vient la maladie. Trouver la cause peut jouer un grand rôle dans la guérison. L’essentiel est de retrouver du sens à sa propre vie après le choc.
Se concentrer sur l’instant, minute par minute, car dans l’instant présent on n’a pas de problème. Ex : quand on se lave les mains, savourer l’eau qui coule sur les mains, le toucher de la mousse, l’odeur du savon. Savourer un carré de chocolat en laissant fondre sur la langue en imaginant tout le travail que représente ce carré de chocolat, le fabriquant, l’acheteur…

 

Se reconnecter à tous ces petits plaisirs quotidiens auxquels jusque là on ne faisait plus attention. Marcher consciemment, se reconnecter au fait d’avoir deux jambes et de pouvoir marcher. Repérer à quel endroit je pose mon talon, se regarder marcher et analyser tous les pas.

Avoir conscience de tout ce qu’il se passe, pour apprécier les choses de manière beaucoup plus large.

Rejoignez-nous :

  • Facebook
  • LinkedIn
  • Twitter
  • YouTube

© 2019 Sophie Renard